Menu
Nos prestations vous intéressent ? Demandez un devis personnalisé
via notre formulaire.

Demandez votre devis

15 ans d'expérience de conseil
25 ans d’expérience de commissariat aux comptes
Des prix adaptés
à votre budget
Des collaborateurs
disponibles et réactifs
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > 75 Paris Seine 92 Hauts-de-Seine Ile-de France LES MESURES DE BON SENS POUR EVITER PUIS FAIRE FACE AUX IMPAYES DES CLIENTS expert-comptable commissaire-aux-comptes commissaire-à-la-transformation commissaire-aux-apports commissaire-à-la-fusion CAC CAT CAA

75 Paris Seine 92 Hauts-de-Seine Ile-de France LES MESURES DE BON SENS POUR EVITER PUIS FAIRE FACE AUX IMPAYES DES CLIENTS expert-comptable commissaire-aux-comptes commissaire-à-la-transformation commissaire-aux-apports commissaire-à-la-fusion CAC CAT CAA

Le 27 mars 2018
Il est très facile de ne pas être payé quand on vend à crédit des produits ou des services à des clients inconnus voire même des clients réguliers. Cette situation peut conduire à des problèmes de trésorerie et de rentabilité. Des conseils pour gérer au m

Christophe Guyot-Sionnest, commissaire aux comptes depuis 1990 MOB 0667399676 BUR 0146447566 mail contact@conseil-cac.com site web www.conseil-cac.com.

Il est très facile de ne pas être payé quand on vend à crédit des produits ou des services à des clients inconnus voire même des clients réguliers. Cette situation peut conduire à des problèmes de trésorerie et de rentabilité.

3 conseils pour gérer au mieux la situation :

Prévoir.

A la signature du contrat, c'est vous qui fixez les conditions générales de vente. Vous indiquerez au client la ou les dates et le ou les moyens de paiement.

Selon le profil de risque de solvabilité du client, vous pouvez demander une provision qui ira jusqu'à 100% du prix du contrat pour les clients les plus risqués. Attention ne commencez à travailler qu'une fois la provision encaissée avec certitude.

Une recherche infogreffe au nom du prospect ou client donne une première information actualisée sur sa solidité financière, en cas de doute demandez toujours une provision.

Le dépôt de la ou des factures à la livraison et les relances par téléphone, courrier ou en se rendant directement chez le client sont des éléments fondamentaux du paiement.

Une vente n'est réellement terminée que quand elle est encaissée. La phase de recouvrement fait partie intégrante du processus de vente.

Plus la créance est ancienne, moins elle n'a de chance d'être payée.

Etre en relation avec des professionnels du recouvrement.

Après avoir épuisé tous les recours amiables et quand vous êtes sûr que le client ne paiera pas, faites appel à un avocat pour une mise en demeure ou à un huissier pour une sommation de payer par un huissier de justice.

En cas d'échec, engagez une injonction de payer ou un référé.

Documenter les conséquences fiscales.

Pour pouvoir comptabiliser la perte et l'absence de dette de TVA, il s'agit de prouver que la créance est réellement irrécouvrable.

En conclusion et pour ne pas connaître de telles mésaventures, enquêtez sur vos prospects et clients à chaque acte de vente.

Alors pour toute demande de renseignements et pour toute mission d'expert-comptable, de conseil en gestion, de conseil juridique ou de commissaire aux comptes, appelez nous au 0667399676 ou au 0146447566, contactez nous sur l'adresse email contact@conseil-cac.com, demandez nous un devis sur notre site web www.conseil-cac.com